FORMATION

Formation : “Organiser et harmoniser les différentes approches agroécologiques en viticulture”  les 15, 16 et 17 novembre 2022 au Château de Beaupré 3525 RN7 -  Saint-Cannat 13760.

ACTION DE FORMATION de 21 heures (3 jours) en salle/terrain Possibilités de financement : VIVEA - OPCO - POLE EMPLOI

👉 POURQUOI ? Les vignobles sont de plus en plus soumis à des excès : gel/chaleur excessive, inondations/sécheresses, vent violents, intensité et évènements climatiques extrêmes au court d’un même millésime ou d’un millésime à l’autre, mais aussi, à de fortes pressions parasitaires multiples (insectes, maladies cryptogamiques, maladies du bois…).

Pour affronter les enjeux majeurs de la viticulture des années à venir, confronté au dérèglement climatique, le vigneron doit impérativement appréhender son parcellaire en terme d’énergies. La nature met à notre disposition de multiples sources d’énergies comme : le soleil, le vent, l’eau, la gravité, la biodiversité de la flore et de la faune, l’activité du sol…

Comprendre, intégrer et s’approprier les différentes énergies naturelles, est nécessaire pour imaginer et redessiner des paysages viticoles résilients, capables de résister et de tirer parti de leur environnement. Il est indispensable, pour atténuer les aléas du climat, de maximiser les bienfaits de ces énergies gratuites offertes par la nature. Ces énergies doivent être canalisées pour garantir un environnement favorable à la production du raisin, en surface (partie aérienne) comme dans le sol.

Il faut donc favoriser un climat plus tempéré en surface, qui va atténuer toutes formes d’agressions, tout en maximisant les réserves du sol (régulation de la chaleur, stimulation de l’activité des macro/microorganismes, stockage de l’eau et du carbone).

Cette approche nécessite une méthodologie, qui va permettre à chacun, étape par étape, d’apprivoiser / organiser / harmoniser son environnement, et d’en tirer parti en l’aggradant sans le dégrader. Cette méthodologie s’organise autour de ce que l’on appelle le « Keyline Design ».

👉 OBJECTIFS DE LA FORMATION : Comprendre la logique d’une agriculture régénératrice (permaculture), son fondement, ses bases et ses principes. Identifier l’ensemble des énergies disponibles dans chaque parcelle. Acquérir une vision transversale de la vie et de la production dans un espace naturel. Comprendre les sols et leur fonctionnement naturel. Identifier la flore et la faune sauvage dans son environnement. Appréhender l’introduction de la biodiversité autour et dans chaque parcelle. Intégrer les animaux dans les parcelles. Savoir choisir ses productions annexes Apprendre à accompagner l’évolution du vivant dans ses parcelles Intégrer l’agroécologie dans chaque action Comprendre et utiliser le vocabulaire adéquat Réaliser un design

👉 POUR QUI ?

– Vignerons, chefs de culture

– Agronomes et techniciens viticoles

– Directeurs et responsables d’exploitations viticoles

La formation est accessible à tout public sans connaissance technique spécifique, aucune exigence de formation ou d’expérience professionnelle préalable n’est requise. Le groupe sera constitué de 16 personnes maximum. Accessibilité : si votre situation nécessite des aménagements particuliers, merci de nous contacter afin d’évaluer ensemble les adaptations possibles.

👉 QUAND ? Mardi 15, mercredi 16 et jeudi 17 novembre 2022 de 9h00 à 17h00

👉 OÙ ? 🌿au Château de Beaupré à Saint-Cannat (13760), l’un des vignobles historiques des Coteaux d’Aix-en-Provence, situé à 10 km au nord d’Aix-en-Provence. Les 43 hectares de vignes du domaine sont en semi-coteaux Est-Ouest, ensoleillés et abrités du mistral par les collines de la Trévaresse.

Phanette Double, ingénieure agricole et œnologue, est en charge de la vinification et de l’exploitation du domaine qu’elle a converti en 2013 à l’agriculture biologique.

👉 LE FORMATEUR : Alain MALARD est consultant indépendant en viticulture/œnologie depuis 1993 : agriculture biologique, biodynamie, agroécologie et permaculture. Il est formateur en permaculture appliquée (réalisation/installation/amélioration de plusieurs dizaines d’hectares de parcelles de vigne en Permaculture) et auteur de l’ouvrage Vigne, vins et permaculture, éditions France Agricole (Août 2021).

👉Méthode pédagogique mobilisée :

Formation salle/terrain : cours théoriques en salle (diaporama), échanges et ateliers pratiques en extérieur.

Pédagogie active sur le terrain, mises en situation (analyses et observations, études de cas : travail en petits groupes).

Remise d’un support pédagogique comprenant les diapositives présentées lors de la formation.

👉 Modalités d’évaluation :

– Debriefing d’une demi-heure en fin de chaque journée

– Questionnaire d’évaluation des acquis en fin de formation.

Un questionnaire d’évaluation pédagogique (contenus, qualité d’échange) et organisationnel (fluidité de procédure d’inscription, accompagnement, accueil des stagiaires) de la formation sera transmis aux participants en fin de formation.

↓↓↓↓↓ CONTENUS ↓↓↓↓↓

JOUR 1 : Mardi 15 novembre de 9h00 à 17h00 (Château de Beaupré)

Objectifs de la journée : Assimiler les bases de l’agriculture régénératrice, comprendre pourquoi et comment capter les énergies naturelles des lieux (température, pluie, eau de ruissellement, vents, faune, flore, zones sauvages, intégration la vie du sol…). Appliquer ces bases à la production viticole, apprendre à organiser l’agroécologie dans les plantations de nouvelles parcelles et dans les parcelles existantes.

Contenus :

En salle le matin : La permaculture, le sol et les écosystèmes. Les différentes approches de l’agroécologie – Discussion – Débat La permaculture, origines, précurseurs, éthique et principes. La formation des sols. Les strates et leur progression. Le fonctionnement du sol, des sols. L’organisation de la vie dans le sol : les petits décomposeurs, les microorganismes (Ectomycorhizes et Endomycorhizes), Plantes et mycorhizes (la grande famille des mycorhizes, le réseau mycorhizien, la glomaline), Les bactéries fixatrices de l’azote, collaboration mycorhizes – rhizobium L’organisation des espèces : les strates, l’intégration des arbres dans la parcelle et autour, la nature surprenante et imprévisible, la création de zones agréables à vivre, l’organisation des parcelles en fonction de sa région, les arbres fruitiers, les arbres taillés en têtard, le BRF, le choix des familles et espèces de végétaux Intégrer la vigne dans une démarche permacole Apprendre à gérer le vivant : les couverts végétaux, les paillages, les arbres (dans les haies et dans les parcelles), introduction et organisation des animaux

En salle l’après midi : La démarche en Permaculture et les points clés pour les futures parcelles, exemples – Discussion – Débat. La démarche en permaculture: étude des parcelles, le rôle du design en permaculture, exemples de design et de réalisations, les étapes fondamentales. L’échelle de la biodiversité : un ordre logique et fonctionnel, l’optimisation de la gestion de l’eau (les noues, les mares et les bassins, les terrasses, les courbes de niveau – keylines), le respect de la zone sauvage. Les avantages et les gains : l’impact de l’agroécologie sur le CO2, les productions annexes Organisation et harmonisation des différentes approches agroécologiques : la trajectoire I.M.P.E.C.C.A.B.L.E, la graduation de la biodiversité et de l’autofertilité Discussion – Débat – Evaluation des acquis

JOUR 2 - Mercredi 16 novembre de 9h00 à 17h00 (Château de Beaupré)

Objectifs de la journée :Comprendre comment il est possible de capter les énergies naturelles des lieux Inventorier la flore naturelle et sauvage : méthode et consignation des inventaires, organiser les résultats. Apprendre à lire les paysages : visualiser, les points clés, tracer une courbe de niveau avec un niveau électronique. Appliquer ces connaissances à la production viticole, sur des lots de parcelles ou parcelles des stagiaires, apprendre à travailler en petits groupe sur un sujet commun.

Contenus :

En salle 9h00 à 10h30 : Exemple d’une réalisation : étude climatique (limites et possibilités), géographique (topographie, keyline, géologie…), de l’eau (maitrise de la répartition, de l’écoulement, des effluents…), des accès (circulation, chemins…), des arbres (comment les organiser, les utiliser…), des limites parcellaires (organisation de la circulation des animaux et des flux…), des sols (pour générer la vie, rapidement et durablement…), de l’économie (coûts/bénéfice…), des énergies (aggrader plutôt que dégrader…). Décryptage de chaque étape.

En extérieur 10h30 à 12h30 : Etude du relief, traçage d’une ligne clé et identification de la flore sauvage, locale environnante.

Travaux pratiques 13h30 à 17h00 : travail en petits groupes de 3 à 5 participants sur le design des dossiers qui ont été amenés par les stagiaires. Discussion – Débat – Evaluation des acquis

JOUR 3 - Jeudi 17 novembre de 9h00 à 17h00 (Château de Beaupré)

Objectifs de la journée : Créer son premier design sur un cas concret et réel. Acquérir le vocabulaire précis pour qualifier chaque étape. Présenter le travail par groupe face à la salle, argumenter et répondre aux remarques des autres stagiaires.

Contenus :

En salle de 9h00 à 12h30 : Finalisation du travail sur le design des dossiers amenés par les stagiaires.

En salle de 13h30 à 16h30 : Présentation par chaque groupe d’un design argumenté et soumis à la critique du groupe. Discussion et débat. Evaluation des acquis – Fin de la formation.

↓↓↓↓↓ INSCRIPTIONS ↓↓↓↓↓

elise@cultures-permanentes.com

Tarifs + 10€ d’adhésion sur HelloAsso

Particuliers, autofinancement : 540 €

Entreprises : 900 € Possibilités de financement VIVEA (100%), OPCO et POLE EMPLOI.

À partir d’un certain nombre de participants, quelques places peuvent être proposées à tarif solidaire pour les étudiants et les personnes rencontrant des difficultés financières. Nous contacter.

Cultures Permanentes est un organisme de formation certifié Qualiopi pour ses actions de formation. En 2021, le taux de satisfaction global des stagiaires est de 4,5/5.